Qui sommes nous ?


Le Folk des Terres Froides est une association qui a pour objet le développement de la pratique des musiques et danses traditionnelles dans le Nord Isère.


Pour cela :

Il organise des ateliers de musiques et de danses traditionnelles.

On peut pratiquer les activités suivantes :

  • danses traditionnelles adultes
  • accordéon diatonique adultes et enfants
  • flûte à bec adultes et enfants
  • cornemuse du Centre France : 14 pouces, 20 pouces et 23 pouces
  • vielle à roue
  • violon traditionnel
  • chant traditionnel
  • orchestre (musique d’ensemble)
  • clarinette adultes et enfants
  • tin whistle
  • guitare folk
  • bodhran
  • formation musicale

Ces cours ont lieu à Sainte Blandine, à Saint Jean de Soudain ou à Rochetoirin (3 communes proches de La Tour du Pin).

Il est possible de louer des instruments de musique pour débuter. (Accordéons diatoniques, violons, vielles à roue, cornemuses). Plus de 160 adhérents les ont fréquenté l’an dernier.

 

Il organise aussi des stages

en week-end en engageant des musiciens et des danseurs venant de la France entière, voire des pays voisins (en moyenne six stages par an).

 

Il propose des animations, des bals :

Les membres de l’association ont constitué à ce jour des groupes de musiciens : Arcisse Trio, Quartarem, La Compagnie Recourdàs, Dynamïth, et l’Orchestre de musique traditionnelle des Terres Froides.

Ces groupes proposent :

  • l’animation de bals folks
  • l’animation de fêtes de rue
  • l’animation de stages et d’ateliers de danses du Dauphiné et en particulier de Rigodon, la danse emblématique de notre région.
  • l’animation de stages et d’ateliers de danses des régions françaises et d’Europe.
  • l’animation de stages et d’ateliers de chants traditionnels
  • Ils participent régulièrement à des animations de rue, des bals, des fêtes dans toute la région Rhône Alpes voire à l’étranger.

 

Il organise des spectacles et des concerts

en engageant des groupes. Ainsi ces dernières années, un public nombreux a voyagé à l’écoute des musiques traditionnelles, du Québec à la Vendée, de la Bretagne à l’Irlande en passant par l’Auvergne, l’Italie et le Dauphiné.

 

 


A l’origine du nom de notre association

 

Les Terres Froides ………un terroir du Nord-Dauphiné……… sont à l’origine du nom de notre association !

 

Les Terres Froides s’étendent, dans le département de l’Isère, du Grand-Lemps à Bourgoin-Jallieu, dans une boucle formée par la Bourbre, affluent du Rhône. Elles forment une ligne de partage des eaux entre le Rhône au nord et à l’ouest et l’Isère au sud.

On l’appelle aussi « pays des collines« . Les glaciers de l’époque quaternaire ont « disséqué » un ancien cône de déjection (déposé par les cours d’eau descendus des Alpes) en un vaste ensemble de vallons de toutes formes et dimensions.

Cette région du Bas-Dauphiné se distingue par un climat plus rigoureux l’hiver, particularité provenant de la terre argileuse, imperméable, toujours imprégnée d’eau et lente à s’échauffer. Ailleurs, les sables morainiques donnent un sol plus sec.

Ce terroir est une entité culturelle assez typée, particulièrement visible à travers son habitat aux yeux de ceux qui le parcourent ; les maisons traditionnelles sont construites en terre – argileuse – appelée « pisé » (Il existe d’ailleurs quelques chansons pour piler le « pisé »). Les toits, très pentus et recouverts de tuiles « écailles », sont remarquables par leur stature imposante.

Du point de vue de la langue, Les Terres Froides font partie du domaine Franco-provençal, ni langue d’Oc, ni langue d’Oïl, alors que le Dauphiné est majoritairement inclus dans l’Occitanie.

Du point de vue de la langue, Les Terres Froides font partie du domaine Franco-provençal, ni langue d’Oc, ni langue d’Oïl, alors que le Dauphiné est majoritairement inclus dans l’Occitanie.

Nous avons choisi ce nom car nous sommes nombreux à avoir des attaches affectives dans cette région, bien que le recrutement de notre association déborde largement de cette entité géographique.

 


 

Reprenons au tout début : un peu d’histoire


A l’origine : quelques amoureux des danses traditionnelles !

 

Les activités du FOLK DES TERRES FROIDES débutent à La-Tour-du-Pin en septembre 1982 par la création d’un atelier hebdomadaire de danses traditionnelles de France et d’Europe au sein de la MJC de La Tour du Pin, à l’initiative de quelques personnes qui pratiquaient déjà cette activité à Lyon et qui, pour des raisons professionnelles, sont venues habiter la région Turripinoise. Les cinq premières années, cet atelier se développe peu à peu, avec des hauts et des bas, jusqu’à compter une trentaine d’adhérents. L’animateur utilise des musiques enregistrées sur disques ou cassettes, ou des airs collectés dans les festivals.

 

 

Besoin de musiciens !

Le besoin de musiciens pour animer cet atelier de danse se fait alors sentir, d’ou la création progressive d’ateliers d’instruments de musique :

  • en septembre 1987 débute un atelier d’accordéon diatonique ;
  • en septembre 1989 débutent deux ateliers : violon et vielle à roue ;
  • en septembre 1991 débute un atelier de flûte à bec ;
  • en septembre 1993 débute un atelier de cornemuse ;
  • en septembre 1995 débute un atelier de chant traditionnel ;
  • en septembre 1996 débute un atelier de percussions;

Pour permettre aux adhérents de débuter l’apprentissage d’un instrument de musique sans un trop grand effort financier, l’association décide de se doter d’un parc instrumental qui se constitue peu à peu. Les instruments seront loués à des prix modiques. Il est constitué par des accordéons diatoniques, des vielles à roue, des violons et des cornemuses.

Dix ans après la création du premier atelier d’instrument, l’association compte plus de 50 élèves musiciens. Pour répondre à la demande des adhérents, elle crée un atelier de musique d’ensemble et un atelier de formation musicale :

  • en septembre 1997 débute un atelier « jouer ensemble » ;
  • en septembre 1999 débute un cours de formation musicale;
  • en septembre 1999 l’atelier jouer ensemble se transforme pour devenir l’atelier  » musique d’ensemble  » ;

 

Les enfants !

A partir de 1990, après avoir participé à un projet d’école dans une commune voisine (Biol ), l’association décide d’organiser des activités pour les enfants :
– en septembre 1991débute un atelier de danse traditionnelles pour enfants (de 7 à 12 ans) ;
– en septembre 1995 débutent deux ateliers de musique pour les enfants de 8 à 13 ans : accordéon diatonique  et flûte à bec.

A partir de 1993, le folk des Terres Froides se tourne aussi vers les enseignants, instituteurs et éducateurs en particulier, en leur proposant un stage annuel d’apprentissage de danses adaptées aux enfants. A la suite de ce stage, un bal pour enfants est organisé La-Tour-du-Pin le 21 juin, jour de la fête de la Musique.

 

 

Appel à l’extérieur !

Depuis 1986, l’association a aussi le souci de diffuser des spectacles vivants, dans une logique de promotion des musiques et danses traditionnelles :
– permettre aux adhérents de se mettre en situation réelle de bal.
– faire connaître la musique traditionnelle vivante en produisant des groupes amateurs ou professionnels ;
– permettre à ces groupes d’élargir leur audience ;

En 1989, l’association éprouve le besoin de faire parfois appel à des animateurs (musiciens ou danseurs) de renommée nationale ( professionnels ou amateurs ), au travers de stages ou d’ateliers, pour approfondir et élargir les connaissances. Ainsi, depuis 1989, le folk des Terres Froides organise plusieurs stages de week-end par an, ainsi que des bals traditionnels.

Des groupes de renommée régionale, voire nationale se sont produits à La-Tour-du-Pin ou dans les environs, plusieurs fois en coproduction avec la Municipalité de la Tour du Pin.

Le Trio Bouffard en bal à Rochetoirin

 

Animateurs !

Au fil du temps, de tous ces ateliers a commencé à émerger un groupe de musiciens et de danseurs capables d’animer des bals et de participer à toute sorte de fêtes.
Ce groupe a de plus en plus de demandes d’animations venant d’associations Turripinoises, de la Municipalité, d’associations installées dans des communes voisines, et même dans les principales villes de la région Rhône-Alpes.

Le groupe d’animation structuré appelé aussi « Le Folk des Terres Froides » compte en 1995 une dizaine de musiciens et une dizaine de danseurs qui assurent les animations.

 

 

Mieux s’organiser pour continuer !

En 1996, pour pouvoir faire face et poursuivre son développement, l’association éprouve la nécessité de mieux s’organiser : en mars 1997 elle signe une convention qui crée au sein de la MJC un « Secteur Musiques et Danses Traditionnelles » regroupant toutes les actions développées par l’association dans ce domaine et reconnaissant ainsi la spécificité de ce secteur d’activités .
Ce « Secteur Musiques et Danses Traditionnelles » est désormais géré par un bureau appelé « Collectif Folk » , sous le contrôle financier du Conseil d’Administration de la MJC.

Ce « Collectif Folk » – issu d’une amitié entre des bénévoles qui partagent une même passion – n’est pas élu. Toutes les personnes qui désirent s’investir sont les bienvenues . Il est constitué d’environ 15 personnes – dont un coordinateur, un assistant et un chargé de finances – ayant chacune une responsabilité bien définie.

Le Collectif a pour mission :

  • d’organiser le volet « FORMATION », c’est à dire d’organiser les ateliers et les stages ;
  • d’organiser le volet « DIFFUSION » c’est-à-dire d’engager des groupes pour des spectacles, des concerts, des bals;
  • d’organiser le volet « ANIMATION », c’est-à-dire les demandes de prestations par des associations extérieures.

 

La Tour du Pin …………… en Dauphiné ! !

Depuis 1996, « le Folk des Terres Froides » s’est peu à peu spécialisé dans les musiques et danses traditionnelles du Dauphiné autour de la danse emblématique de cette province : le rigodon.

Il anime régulièrement des ateliers de danses traditionnelles du Dauphiné sur la demande d’associations Rhône-Alpines.

Il participe même au « Grand Bal de l’Europe », festival qui rassemble plus de 80 groupes européens et près de 3000 participants à Gennétines, près de Moulins (Région Centre).

En octobre 2001 un groupe plus structuré est crée qui prend le nom de « Compagnie Recourdàs », constitué d’une dizaine de danseurs et d’une dizaine de musiciens.

La Compagnie Recourdàs à Biella en Italie pour animer un stage et un bal

 

Encore plus de musiciens .. et de nouveaux groupes !

l’année 2001/ 2002 marque un tournant important ; les nombreux musiciens et chanteurs issus des ateliers éprouvent depuis quelques temps le besoin de jouer avec d’autres instrumentistes.
Pour répondre à cette demande,

– en septembre 2001 débute un atelier «  pratique musicale collective »   » L’atelier orchestre  » en septembre 2004 ;

 

De plus, sous l’impulsion du « collectif folk » , différents groupes de musiciens se créent ; Des occasions de jeu leur sont proposées au cours des nombreuses animations auxquelles l’association participe ;

Quelques groupes constitués :

      • Arcisse trio : groupe familial constitué du père et de ses 3 filles ;
      • Les Cabris : répertoire Centre-France ;
      • Cantarem : quintet vocal constitué autour de l’atelier de chant traditionnel ;
      • La Compagnie Recourdàs : répertoire Dauphiné, animation de bals et de stages ;
      • Deux : duo accordéon/violon ;
      • Dynamïth le groupe des ados de notre association –
      • Fifolk : quintet d’accordéon diatonique constitué des plus anciennes élèves de l’atelier
        accordéon enfants ;
      • Ploss’ Caboss’ : bal folk généraliste ;
      • l’Orchestre de Musique Traditionnelle des Terres Froides, issu de l’atelier de pratique musicale collective.

Et bien sur – Le Folk des Terres Froides, le plus ancien groupe de l’association, portant le nom générique de l’association.

En 2002 : « 20 ans » Le bel âge !

Dès septembre 2000, les membres de l’association commencent à préparer une fête à l’occasion des 20 ans du Folk des Terres Froides les 20-21-22 septembre 2002 .

Animations en ville par les musiciens chanteurs de l’association et exposition à la Maison des Dauphins la semaine précédente, Concert Dédale le vendredi 21 – 350 spectateurs -, animation musicale du marché, ateliers de danses, mini-concerts, exposants, apéritif-concert, repas et grand bal d’anniversaire le samedi 22 septembre – 550 personnes au bal du soir – et pique-nique musical le dimanche 23 septembre. Plus de 1000 personnes ont participé à ce bel évènement.

Une fois de plus les adhérents se sont bien impliqués dans

cette fête car 110 personnes environ ont travaillé à l’élaboration et la réalisation de cet évènement.

Cet évènement marquant dans la vie de l’association a crée une dynamique nouvelle, dynamique qui s’est révélée fondamentale pour la suite de la vie du Folk des Terres Froides .


Les Violons du Rigodon avec des bougies d'anniversaire sur leurs "violons-bidons"
pour les 20 ans du Folk des Terres Froides

En route vers de nouvelles aventures !

Suite à cette fête, bilan de 20 années d’activités, un nouveau départ est pris pour notre association qui a vu le nombre de ses adhérents augmenter sensiblement en 2002-2003.

De nouveaux adhérents s’impliquent dans l’organisation, et des projets sont mis en place, comme l’organisation du « Grand Bal d’Eté » fin juin avec la participation des 9 groupes de l’association, et du « Grand Bal d’Automne » en septembre à l’occasion des Journées du Patrimoine avec le soutien de la municipalité de La Tour du Pin.

En novembre 2003, notre association accueille à Dolomieu au Domaine de Buffières, la première Université d’Automne, formation de formateurs en danse traditionnelle organisée par la FAMDT.

Plus de 40 stagiaires venant de toute la France, formateurs en danse participent à cette formation sur l’histoire et l’ethnologie de la danse traditionnelle.

Cette formation est assurée par Yvon Guilcher pour l’histoire générale de la danse, Mône Dufour pour la danse à La renaissance, Naïk Raviart pour la danse au 18è siècle, Lionel Dubertrand pour l’exemple du Béarn, Françoise Etay pour la bourrée , et Jean-François Miniot pour la danse en Poitou.

Pour notre association, c’est la reconnaissance de sa capacité à accueillir une telle formation.

Concert des adhérents à l'auditrium d'Equinoxe

La vie continue !

Notre association poursuit son chemin en menant en parallèle de nombreuses activités :

Continuer ses actions de formation en adaptant ses ateliers aux demandes.

  • en septembre 2003 débute  un atelier « clarinette pour enfants et un atelier  » guitare folk  » ;
  • en septembre 2004 l’atelier  » formation musicale  » reprend après un arrêt de 4 ans et l’atelier  » pratique musicale collective  » devient  » l’ Orchestre « ;
                  l'atelier orchestre en 2004

Continuer ses actions d’animation :

  • en pérennisant le  » Grand Bal d’Eté  » ;
  • en organisant des bals dans les communes avoisinantes ;
  • en organisant une fête de musique traditionnelle à domicile chez les habitants d’Arcisse, hameau de la commune de St Chef en Dauphiné :  » Arcisse en Folk  » ;
  • en continuant à animer des stages (Rigodon et autres danses du Dauphiné, chant traditionnel , etc..)

Continuer ses actions de diffusion :

  • en pérennisant le  » Grand Bal d’Automne  » ;
  • en engageant des groupes ou des associations de renommée nationale, comme par exemple Le Trio Gabriel Yacoub et La Bergère, en co-organisation avec la ville de La Tour du Pin.

 

2006 : La crise

Au sein de la MJC de La Tour du Pin, les activités de musiques et danses traditionnelles ont un grand succès et ont pris une place importante (plus du quart des adhérents de la MJC). Des tensions apparaissent entre le collectif  folk et certains anciens et avec le Conseil d’administration de la MJC .

Deux années de discussion et d’incompréhension aboutissent en avril 2008 au départ du Folk des Terres Froides de la MJC et à sa création officielle  comme association loi 1901.

Il faut dans l’urgence trouver des locaux pour les ateliers de la saison 2008-2009 et c’est la municipalité de Sainte Blandine qui nous accueille dans sa maison des associations toute nouvellement créée.

 

 

2008-2009  : « re-naissance »  l’an 01

La saison 2008-2009 s’annonce avec beaucoup de changements et dans la précarité, mais finalement, cette nouvelle vie commence bien puisque la saison se termine avec 140 adhérents (au lieu de 160 l’année précédente au sein de la MJC).

De plus tous  les membres du collectif folk ont suivi, y compris le président de la MJC qui démissionne de ses fonctions en décembre 2008.

Deux municipalités accueillent nos activités : Sainte Blandine et saint Jean de Soudain, communes ou nous participons à des animations en échange de bons procédés ; l’année suivante, la municipalité de Rochetoirin accueillera aussi certains de nos ateliers.

1ère randonnée chantée dans les Terres Froides
 avec plus de 250 participants !!

Une nouvelle dynamique

Le cap est passé, les difficultés s’éloignent et Le Folk des Terres Froides retrouve une dynamique tous azimuts avec de nouveaux ateliers :

  • en    septembre 2009 débutent un atelier de flûte traversière, un atelier de  bodhran, et un atelier de guitare folk ;
  • en   septembre 2010 débute un atelier de tin whistle et un atelier de clarinette adultes ;

En juin 2009 un concert est organisé au Château de Virieu sur Bourbre avec la participation de plus de 80 adhérents : c’est « Le Vent le Pousse, il tourne, il vire » qui accueille un public de plus de 300 personnes et qui est encore dans les mémoires de toutes les personnes présentes.

Concert "Le Vent de pousse.. le final au Château de Virieu

 

De nouveaux partenariats sont noués, avec, entre autre, le Conservatoire de Bourgoin-Jallieu avec qui nous co-organisons quelques évènements, mais aussi le Centre des Musiques Traditionnelles Rhône Alpes dont nous sommes administrateurs, et la Biennale de la Danse de Lyon à laquelle plus de 40 musiciens de notre association participeront en septembre 2010.

L’année 2010-2011 se termine avec un nouveau record : plus de 170 adhérents, c’est largement plus que toutes les années précédentes.

En attendant la suite …….

En route vers de nouvelles aventures .. !

Réveillon du 31 décembre 2010 avec TWM TWP

Les commentaires sont fermés